Mireille Darc #Cannes 1966

Mireille Darc est décédée lundi 28 août à l’âge de 79 ans

C’est Georges Lautner qui fait d’elle une star. Le réalisateur la prend sous son aile et la fera tourner plus de 13 fois dans ses longs-métrages. Elle y donnera notamment la réplique à Lino Ventura, Bernard Blier ou encore Francis Blanche , en 1964,  dans «Les Barbouzes», où elle se glisse dans la peau d’Amaranthe et s’inquiète pour Francis Lagneau, joué par Lino Ventura. Celui-ci lui lancera cette phrase culte écrite par Michel Audiard : «Vous allez me prendre pour un brutal !»

(Sur la photo : Mireille Darc et Michel Audiard mangent leur gâteau d’anniversaire qu’ils ont fêté le même jour lors du 19ème Festival de Cannes en mai 1966 )

Mais c’est la robe échancrée du grand blond avec une chaussure noire qui en fera  l’un des sex-symbols des années 70.

Le monde du cinéma et de la culture est triste et lui rend hommage :

Philippe Labro, journaliste et réalisateur : « Mireille Darc, c’est les années 1960 ! (…) À l’époque Mireille Darc était déjà une superstar, très populaire, ce qu’elle est restée par la suite (…) Elle était très aimée du couple Lautner et Audiard qui l’ont fait monter en grade. C’était le dernier garçon de la bande ! » (sur Europe 1)

Françoise Nyssen, ministre de la Culture française : « Une grande figure du cinéma français nous quitte. Mireille Darc était une actrice de talent, une femme de courage et d’engagement » (sur Twitter)

Gilles Jacob, ancien président du Festival de Cannes : « Longue/mince/belle/frangée de blond/l’œil rieur elle a incarné la liberté de la femme dans toute sa splendeur. Le chic français. Chère Mireille ! » (sur Twitter)

Pierre Richard, comédien et partenaire de Mireille Darc dans le film culte Le grand blond avec une chaussure noire, en 1972 : « Plus je suis triste, moins j’ai envie de parler… et là, je suis abattu par la disparition de Mireille… » (sur Twitter)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *